Vimy 13/08/2021

Point stratégique et observatoire naturel par excellence, la crête de Vimy était tombée aux mains de l’armée allemande au début de la guerre en octobre 1914.
L’Armée française tenta à plusieurs reprises de déloger les Allemands, mais sans succès : en tout, elle perdra plus de 100 000 hommes dans ses tentatives de prendre la crête et le terrain avoisinant. Le XVIIe Corps d'armée britannique releva les Français dans le secteur en février 1916.
En octobre 1916 les quatre divisions d'infanterie formant le Corps canadien prirent la relève dans le secteur.
La bataille de Vimy d'avril 1917 est le seul assaut mené simultanément par toutes les divisions du Corps canadien.

Un mémorial se dresse au sommet de la cote 145, le point le plus élevé de la crête de Vimy, longue de 14 km. Il commémore l'assaut du corps canadien du 9 avril…
Il rend hommage aux 66 655 soldats canadiens tués au cours de la Grande Guerre.
Il a fallu 11 ans pour ériger ce monument, créé par l'architecte et sculpteur canadien Walter Seymour Allward.
Statues représentant les endeuillés.
Ces statues ont été sculptées sur place.
L'homme endeuillé
La femme endeuillée
La femme endeuillée
Les noms des soldats canadiens sans sépulture sont gravés sur les parois du monument.
Les tours font 35 m de haut
La statue fait face à la plaine de Douai dont le charbon a été l'un des objectifs de la bataille.
Cette statue de 30 tonnes représente le Canada.
"Rupture de l'épée"
Au centre, au premier plan, "l'Esprit du Sacrifice", au second plan "le porteur de flambeau"
"Compassion des Canadiens pour les faibles"
La statue regarde la tombe drapée de branches de laurier